A PROPOS D'EV@LUTIL

Généralités

Le programme Evalutil repose sur un ensemble de bases de données accessible sur Internet et relatif à l’évaluation des expositions professionnelles aux fibres et aux particules nanométriques. Les fibres ciblées sont l'amiante et les fibres minérales artificielles (FMA). Les FMA sont définies par les laines minérales (verre, roche, laitier), les fibres céramiques réfractaires (FCR), les filaments continus de verre et les fibres de verre à usage spécial (ou Microfibres®). Les particules nanométriques (PN) sont définies comme des particules solides ayant une taille inférieure à 100 nm, sont inclus les agrégats et agglomérats ayant des particules constitutives dans cette limite de taille. Les PN étudiées sont d'origine anthropogénique, émises non intentionnellement lors de la mise en œuvre de procédés de travail (PNNI) ou manufacturées intentionnellement à des fins commerciales (PNM).


Les bases de données d’Evalutil apportent une aide à l’évaluation des expositions professionnelles afin : (i) de guider la mise en place de mesures préventives d’hygiène industrielle et la mise en œuvre de la surveillance médicale des travailleurs exposés ; (ii) d’améliorer la connaissance des effets sur la santé liés à l’inhalation de ces différentes particules dans le cadre des études épidémiologiques.

Organisation

La coordination générale du programme Evalutil est assurée par la Direction santé travail (DST) de Santé publique France. La responsabilité scientifique d’Evalutil est partagée avec l'équipe EpiCEnE (Epidémiologie Cancer Exposition Environnementale) du Centre Inserm U1219 au sein de l'Institut de santé publique, d'épidémiologie et de développement (Isped) de l’Université de Bordeaux. Les relations scientifiques existantes depuis de nombreuses années entre EpiCEnE et la DST ont abouti en 2007 à la création de l'Essat, équipe associée en santé travail, dont une partie de l'équipe basée à Bordeaux est responsable de l'ensemble des travaux sur le programme. Les développements informatiques sont réalisés en étroite collaboration avec le Centre de recherche et développement en informatique médicale (Credim) de l’Isped. Un Comité de pilotage est composé des représentants de la Direction générale du travail, de l’INRS, de l'ANSES, d'EpiCEnE, du CREDIM et de la DST.


Depuis la création d’Evalutil en 1992, de nombreux organismes ont participé à son évolution : Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm U139), Institut inter-universitaire de médecine du travail de Paris Ile-de-France (IIMTPIF), Caisses régionales d’assurance maladie (Carsat), Institut national de recherche et de sécurité (INRS), Laboratoire d’étude des particules inhalées (Lépi) et Laboratoire d’hygiène et de contrôle des fibres (LHCF).


Le financement d’Evalutil est assuré depuis 2001 par le Ministère chargé du Travail. La Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés (CnamTS) et le Réseau national de santé publique (RNSP) ont également contribué par le passé au financement.


Partenaire

Bases de données disponibles

Evalutil est actuellement composée de trois bases documentaires (amiante, FMA et PN) et de trois matrices emplois-expositions (amiante, laines minérales et FCR) décrites ci-dessous.


  • Bases documentaires : chaque base regroupe des documents décrivant une ou plusieurs situations d’exposition professionnelle observées en présentant des données descriptives et métrologiques issues de l'analyse d’un dossier (articles scientifiques, rapports d’industrie, fiches de prélèvement de laboratoires). Par définition, un dossier peut contenir un ou plusieurs documents.

    Chaque document est complété par un résumé de la situation d’exposition et quelques informations concernant le dossier dont il est extrait : référence bibliographique, résumé et nombre de documents. Un indice de qualité de renseignement (échelle de 1 à 5) est également donné afin d'aider à l’interprétation des informations en évaluant le niveau de description de la situation de travail et des méthodes d’analyse des métrologies.


  • Matrices emplois-expositions : ou tableaux croisés de données où les lignes représentent des emplois (profession dans un secteur d'activité) et les colonnes, des indices d'exposition évalués par des experts : probabilité (c’est à dire proportion d’individus exposés dans l’emploi considéré), intensité (concentration) et fréquence (proportion du temps de travail pendant laquelle l’exposition existe). Le type d'exposition majoritaire, directe ou indirecte, peut être également précisé.

    Afin de tenir compte des variations temporelles de l'exposition (évolution des techniques, réglementation...), une période historique (année de début et année de fin) est indiquée pour chaque emploi qui sont alors appelés dans la matrice "emplois-période".

    Seuls les emplois-périodes pour lesquels une exposition moyenne a été évaluée sont présentés dans les matrices.


En savoir plus

Les bases de données sont gérées sous Microsoft® Access par des documentalistes, le plus souvent de formation en médecine du travail ou hygiène industrielle. Chaque document est indexé par un ou plusieurs critères : profession, secteur d’activité, matériau ou produit contenant des fibres, activité de l’opérateur…Chaque critère d’indexation fait l’objet d’un thésaurus composé d’une liste de codes associés à des libellés. La plupart des thésaurus ont été élaborés par des experts en hygiène industrielle, excepté pour la profession (PCS édition 1994 et CITP édition1968) et le secteur d’activité (Nace ou NAF Révision 1, édition 2000 et Citi Révision 2, édition 1975) qui font appel à des nomenclatures publiées.

Interrogation

Depuis 2000, les données d'exposition du programme Evalutil se consultent librement sur Internet. Trois modes d’interrogation des bases de données sont proposés :

- la recherche simple par saisie libre de mots-clés,

- la recherche avancée par renseignement des critères de recherche*,

- et la recherche experte par combinaison multiple des critères*.

* également appelés critères d’indexation